REPERTOIRES

REPERTOIRES

Danses à la cour de Charles Quint

Danses aux villages de Breughel

Bals réglés selon les usages d’une cour impériale ou scènes plus exubérantes dont Breughel a donné tant de témoignages, ce sont avant tout des images de la fête. Ces danses anciennes dont quelques noms sont : basse danse, pavane, gaillarde, branle simple, branle couppez ou morguez, mattaehins (un combat à l’épée) pourront, après un temps de spectacle, entraîner dans la ronde les invités du jour. Outre les traités de danse de l’époque, l’Œuvre peinte des Breughel, Teniers, Van Ostade entr’autres ont fourni les documents nécessaires pour retrouver formes, dessins, attitudes et couleurs de l’époque. Cornemuse, vielle et percussions assurent l’accompagnement musical.

Danses à la Belle Époque…

Dès la fin du ” Grand Siècle “, la danse baroque emprunte deux voies, celle du théâtre et du divertissement. Ze répertoire des bals : menuets, allemandes, contredanses réunit tous les danseurs dans des formes joyeuses, vives, élégantes et mutines, un art de danser qui rejoint un art de vivre å cette époque de charme et d’insouciance. Ze Quadrille des Lanciers, les Mazurka, Scottish, Varsovienne, Galop, Cigue américaine, Ostendaise,Valse et Polka, le Quadrille de la Vie Parisienne, c’est tout le répertoire des bals entre 1840 et 1914 enchaîné dans une suite soutenue par les éclats cuivrés d’un orchestre de kiosque et par les riches sonorités d’une grande formation.